indyvelo

CYCLISME PRO : RESULTATS ET PHOTOS
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 REPONSE DE BERNARD SAINZ A "L'AYATOLLAH ELISE LUCET"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 39678
VAR : ST TROPEZ - VAR - FRANCE
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: REPONSE DE BERNARD SAINZ A "L'AYATOLLAH ELISE LUCET"   02.07.16 8:55

.

"J'entends énergiquement souligner que l'ensemble des allégations délictueuses, présentées comme incitant au dopage, sont mensongères, diffamatoires et qu’elles ne reposent sur aucun fondement. J'exprime mon indignation ferme contre ces attaques diffamatoires et infondées qui relèvent de la pure calomnie. J'ai sollicité aujourd’hui mes avocats afin de les voir déposer des plaintes contre Elise Lucet, véritable ayatollah de l'investigation, et ses équipes, des chefs de diffamation, d'introduction et de maintien dans un système de données ainsi que pour vol de données et recel de vol de données. Une troisième plainte a pour objet de dénoncer et faire sanctionner les faits constitutifs d’escroquerie, d’une part, et de dénonciation calomnieuse, d’autre part, dont Elise Lucet et tous les autres complices de ce reportage se sont rendus coupables à mon encontre.


Je ne peux me laisser ainsi insulter et stigmatiser. Ce reportage est un tissu d'âneries scénarisées toutes aussi choquantes les unes que les autres, au point de présenter honteusement au public que mes solutions renferment de la caféine, un stimulant du système nerveux, ce qui serait forcément incompatible avec un bon sommeil, étant précisé que leur prise s'effectue au coucher.

Il s'agit en fait d'acide caféique, comme en attestent les expertises toxicologiques réalisées par l'émission, ce qui n'a strictement aucun lien avec la caféine. C'est en effet un composé organique présent dans toutes les plantes. De sorte que je sélectionne celles qui en contiennent le plus afin, selon le principe du simillimum en homéopathie, d'induire une meilleure élimination de l'acide lactique fabriqué dans la combustion de l'effort. Le temps est venu pour moi que je dévoile ce petit secret.

L'émission CASH INVESTIGATION n'est donc qu'une imposture, un dévoiement de l'investigation, un fossoyeur de l'information et une véritable manipulation de l'opinion publique. Concernant la reproduction à l'écran d'un mail visant l'usage de < CORTISONE 9 CH : 10 granulés au coucher, l’avant-veille d'une course. Le reportage affirme péremptoirement que c'est un code pour la prise d'un comprimé de CLENBUTÉROL. Sauf qu'une telle substance entraîne un contrôle positif lors des contrôles antidopage réalisés à l'issue d'une compétition, et ce durant plusieurs jours, voire plusieurs semaines après leur prise. Or, aucun sportif qui ne m'a fait confiance jusque là n’a fait l’objet d’un contrôle positif. Cela démontre l'évidente absurdité de l'affirmation des journalistes. Non, il n'y a pas de code. Non, il n'y a pas de complot.

Une telle accusation ne saurait prospérer indéfiniment. Il m'a aussi été imputé que j'aurais transmis au coureur Peyrebesse en 1977 (il y a 39 ans), un comprimé d'amphétamine. C'est en effet ce qu'il a déclaré à l'époque par-devant la commission disciplinaire de la Fédération française de cyclisme (FFA), en invoquant qu'il avait fait procéder à une analyse toxicologique le confirmant. La commission n'a pas été dupe et l'a condamné à un an de suspension, étant précisé que celle-ci ne m'a jamais personnellement convoqué tellement ces déclarations étaient absurdes et infondées. Cette affaire n'a eu aucune suite. Mr Peyrebesse n’a donc, soit fait aucune analyse, soit fait analyser un autre comprimé. Sinon tous les coureurs auquel j'en avais donné auraient été positifs aux contrôles antidopage et il n'en a jamais été ainsi tout simplement parce que je n'ai jamais ni prescrit ni recommandé ce genre de choses à quoique ce soit. Il s'ensuit que le reportage qui consiste à me faire passer pour un dealer d'amphétamines relève d'une innommable supercherie et cela m'affecte profondément.

J'ai également demandé à mes avocats de déposer des plaintes, afin de caractériser une complicité d'escroquerie à l'encontre de deux autres personnes qui m'ont affirmé se doper, et qui constituent l'essentiel de ce documentaire ordurier : Peter Pouly, pratiquant le VTT (Vélo Tout Terrain) et Pierre-Henri Lecuisinier, coureur cycliste français,membre de l'équipe FDJ.

Le premier me dit avoir arrêté les compétitions de VTT durant près de 15 ans, et les avoir reprises à 39 ans en Thaïlande, où il a créé une entreprise prospère, et qu'il gagne quelques courses de VTT. Il m'affranchit qu'il se dope avec de l'EPO et du CLENBUTÉROL (unanabolisant), et bien que je tente de l'en dissuader, il me rétorque qu'il en est hors de question, qu'il va encore participer à quelques courses, pour son plaisir, et arrêtera ensuite définitivement la compétition, peu importe s'il est positif en cas de contrôleantidopage. Je n'ai pour ma part jamais recommandé la prise de ces substances dont je dis ouvertement, publiquement et très clairement qu'elles ne doivent pas, sous aucun prétexte, être utilisées par des sportifs.

Quant à Pierre-Henri Lecuisinier, la présentatrice relate ainsi leur rencontre < Le coureur fait croire à Bernard Sainz qu'il prend des CORTICOÏDES >. Et comme ce sportif présente un manifeste souci de santé et une constante méforme depuis 2 ans, il m’est apparu urgent qu'il cesse d'en consommer. Je lui recommande donc, en ma qualité d'homéopathe, une méthodologie de sevrage, comme je le fais avec tout malade faisant usage de corticoïdes, pour y substituer d'autres thérapies naturelles.

Antoine Vayer qui a été l'entraîneur de Jérome Chiotti, interviewé dans le reportage, et qui est actuellement l'entraineur de Pouly et de Lecuisinier a été l'un des moteurs de l'émission. Une plainte sera également déposée à son encontre. Des échanges mail démontrent qu'il est aussi intervenu en tant que consultant au journal Le Monde, en duo avec le journaliste Clément Guillou, ce dernier ayant activement participé à la préparation du reportage. CASH INVESTIGATION n'est donc rien d'autre qu'une mise en œuvre préméditée de cinq personnes dont la complicité est évidente et les intérêts communs.

Je sais que la justice aura à cœur de rappeler à ces cinq individus que dans un État de droit, tout ne peut pas être orchestration, tromperies et mensonges sans avoir à en assumer les conséquences pénales et civiles.

Enfin, je tiens à signaler que l'émission a présenté des prises de vue d'une fausse copie de SMS. J'en apporterai évidemment la preuve à la justice. J'ai fait de ma vie, un combat : celui d'un retour à une médecine strictement naturelle qui a fait ses preuves depuis des millénaires. Tenter de me faire porter la responsabilité du dopage dans le sport s'avère une hérésie absolue, et une négation totale de l'ensemble dema carrière professionnelle. Les cyclistes que je conseille aujourd'hui sont les preuves vivantes que la réussite est possible sans se doper. Je combattrai le dopage et protègerai avec grande détermination la santé des sportifs, jusqu'à mon dernier souffle.

Sensationnaliste, racoleur, mensonger et caricatural, ce reportage grotesque n'est une qu'une tentative de déstabilisation qui ne trompe pas et dont personne n'ignore l'objectif : nuire à l'image du Tour de France et salir les cyclistes et leurs entourages, dont les prouesses au quotidien forcent pourtant le respect".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://indyvelo.forumpro.fr
 
REPONSE DE BERNARD SAINZ A "L'AYATOLLAH ELISE LUCET"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
indyvelo :: Votre 1ère catégorie :: indyvelo :: NOUVELLES :: INFOS ET REPORTAGES-
Sauter vers: